Ho, bit !!

Publicités

Star Trek… STAR TRUC… STAR TREK TURC !!

Voici venu le temps des singes…

Afin de surfer sur la vague « PLANÈTE DES SINGES »…

Voici ÇA !!

Rakka

Danielle Yvonne Marie Antoinette Darrieux, 100 ans aujourd’hui !!

Lire la suite

Joyeuse, bonne, longue et dure, belle et heureuse année 2017 !!

Lire la suite

Parce que c’est Noël, que vous vous z’êtes gavés comme des fous furieux, que vous z’êtes maintenant fatigués, voici un petit cadeau…

Ça en jète !! Li…

Juste un truc de malade… Star Wars comme vous ne l’avez JAMAIS vu…

Voici les six premiers z’épisodes de la saga Star Wars superposés les z’uns sur les z’autres… Pour ne faire plus qu’un…

Et par moments, ça fonctionne plutôt bien…

Espace mort… Ou La mort dans l’espace… La mort spatiale…

Arnold EST le dernier rempart !!

Et le monsieur propose d’autres trucs sur sa chaine…

Rémy chapel Channel Studio

Shame on you !!

Là… Y a du lourd !!

réalisé en 1983 par Terry Marcel…

Lire la suite

North Star… La Légende de Ken le Survivant… Là, vous n’avez pas de chance…

C’est ce qu’on appelle un canard, un navet, une croûte… Et c’est ça qu’est bon !!

1980…

Cinéma sur ZanyBao avec We Are Four Lions…

En hommage à l’équipe de Charlie Hebdo, voici une histoire pour rire qui ne fera pas rire tous le monde vu le sujet :

« Quatre tocards sont des apprentis terroristes dont l’objectif est de faire sauter le plus de monde possible… »

de Chris Morris

Avec Riz Ahmed, Arsher Ali, Nigel Lindsay, Kayvan Novak et Adeel Akhtar…

Parce qu’ils ne veulent pas que nous balancions le lien avec une image, voici le  film en dessous

Un petit film fort sympathique (pour les z’amateurs de films pourris) en ce début d’année…

Combats de Maître

-1994-

réalisé par Chia-Liang Liu et Jackie Chan

Lire la suite

Mi, Fantômas, j’aime bien…

 

 

Que ferions-nous sans Roger Corman ?

Ammar, le Evil Dead turc !!

Lire la suite

Après le requin des z’avalanches, des sables, des tornades… Voici le requin fantôme !!

Lire la suite

Braindead pour le plaisir de tous…

1992

Peter Jackson fait encore du cinéma…

Lire la suite

Elvis est mort à 42 ans… Crions z’ensemble !!

Ne le connaissant pas personnellement, je ne peux que parler de l’homme public…

Je parlerais de celui qui est sur scène, l’homme des derniers concerts…

Lire la suite

Le premier mort de koh lanta (de merde…), c’est…

… Le prix du danger !

Ce n’est mon genre de faire de la pub pour ces trucs télévisuels, ni même mon genre de regarder… Si, si, je vous jure !! J’en ai vu des conneries mais je crois n’avoir jamais regardé celle-là…

Je connais ce jeu par les bandes annonces que TF1 a diffusé lorsque, vautré dans mon canapé, je m’avalais du Dr House ou autres…

Mais là, je suis z’heureux !! Aux z’anges !!

Lire la suite

Koyaanisqatsi, s’il vous plaît !!

Lire la suite

Django Nero Spiritual…

Jamie Foxx répond aux questions de l’Express…

Lire la suite

Halloween 2 sur ZanyBao pour Halloween ?!

Ah, bah oui…

Le film ne va pas rester éternellement sur youtube…

Moment de vie 10 ou « Il n’y a pas que Hollande… »

TERMINATOR IS BACK !

THE INDIAN TERMINATOR IS BACK…

Robot

réalisé en 2010 par Shankar

Si vous cliquez en dessous, vous pourrez apprécier la bande annonce et voir le film en entier…

On est comme ça à ZanyBao

Lire la suite

Et si on se matait un classique du cinéma mondial ! Rien que ça…

La règle du jeu de Jean Renoir (1939), une fantaisie dramatique ?

La Règle du jeu constitue « le credo des cinéphiles, le film des films »

François Truffaut

Lire la suite

Zorro !!

Attention ! Croûte !

1975, Alain Delon (qui a dit qu’il avait ce film pour son fils… Il est vraiment sympa, Alain…) est Zorro !

Un film italien réalisé par Duccio Tessari…

Avec Moustache en sergent Garcia… Mais vous ne le verrez pas z’ici…

Ici peut-être… Mais je vous conseille de réviser votre russe…

Nous sommes désolés, vraiment désolés… La majorité des films proposés ici ne sont plus visibles. C’est aussi ça l’internet, c’est virtuel, cela n’existe pas… D’ailleurs, un jour WordPress fermera ses portes et ce sera fini de ZanyBao… Vous voilà prévenus, fidèles parmi les fidèles…

Un film quand il fait froid dehors, quand le sapin clignote…

Jason et les Argonautes (Jason and the Argonauts), 1963…

Réalisé par Don Chaffey

Lire la suite

Qui dit Noël, dit vacances… Donc FILM de vacances, au chaud sous la couette…

La machine à explorer le temps (1961)

Réalisé par le fabuleux George Pal

d’après le non moins fabuleux roman écrit par H.G. Wells.

Le film a obtenu l’oscar des z’effets spéciaux en 1961…

Lire la suite

Destination Moon

C’est l’auteur du roman, Robert A. Heinlein qui lança les hostilités avec un certain Fritz Lang, lui aussi passionné de SF et désireux de réaliser le film de SF super génial que tous le monde trouvera trop bien…

Lire la suite

C’est parce que c’est Halloween !

Lire la suite

Frankenstein Junior, CULTE !

Le docteur Frederick Frankenstein qui préfère qu’on l’appelle Frederick Frankenstine afin d’oublier son illustre grand-père, éminent spécialiste de la médecine, hérite d’une demeure en Transylvannie. Il s’y rend et prend connaissance des travaux menés par son ancêtre, le baron Victor Frankenstein. Ainsi commence le délirant film de Mel Brooks…


Lire la suite

Un film qu’il est bon d’en voir plus souvent des comme ça !

 

Lire la suite

Tron, pas l’héritage, l’autre…

1982, Tron sortait…

Réalisé par Steven Lisberger, c’est qui celui-là… Il a même écrit le scénario, dis-donc…


Alors que sortait hier, sur nos z’écrans la suite que nous n’attendions pas, voici Tron !
Le film est en V.O. absolument pas sous-titrées…
Allez,
Bon é-Tron !!




Comparaisons…


Ça, c’est fait…

Le bon plan neuf d’Edward aux mains manucurées…

Edward Davis Wood Junior était réalisateur, acteur, producteur, scénariste, monteur, cascadeur américain.
Mais z’il était soit-disant le plus nul…






Tim Burton en parle bien mieux que moi dans son superbe Ed Wood réalisé en 1994 avec Johnny Depp dans le rôle d’Edward D. Wood et l’extraordinaire Martin Landau dans celui de Bela Lugosi. A voir et à revoir…




Mais pour l’heure, place à…


partie 1
partie 2
partie 3
partie 4
partie 5
partie 6
partie 7
partie 8

C’était en 1959 que le public découvrit ce monumental Plan 9…

Supermen Donuyor !!

Nous sommes z’en Turquie et cet été-là, il a fait chaud…

Lire la suite

Halloween…












Et on pourrait continuer comme ça un bon moment…


Nous sommes z’en 2002 et c’est le huitième épisode de la série, Jamie Lee Curtis est encore de la partie et le film est réalisé par Rick Rosenthal qui avait déjà réalisé Halloween 2 en 1981…
« Enfermée dans un asile psychiatrique après s’être aperçu de son erreur en ayant décapité un innocent et non Michael Myers (c’était dans Halloween H20), Laurie Strode attend le retour de son frère… »
STOP !


Petit rappel,
1978 Halloween, La Nuit des Masques, LE film de John Carpenter qui, du coup, en s’inspirant du Psychose d’Alfred Hitchcock, invente un nouveau genre : LE SLASHER MOVIE…
1981 Halloween 2
1982 Halloween III : Le Sang du sorcier
1988 Halloween 4 : Le Retour de Michael Myers
1989 Halloween 5 : La Revanche de Michael Myers
1995 Halloween 6 : La Malédiction de Michael Myers
1998 Halloween 20 ans après, il revient
2002 Halloween : Resurrection
Les remakes de Rob Zombie :
2007 Halloween
2009 Halloween 2

Et bientôt un 3 ?

VOUS menez l’enquête ! Soyez vigilant…

En français, Que la bête meurt
A ne pas confondre avec le film de Claude Chabrol qui porte ce titre, bien évidement…

Ce film date de 1974 et est réalisé par Paul Annett, un type qui ne laissa pas trop son nom dans la grande et belle histoire du cinéma…
Le scénario ressemble de loin, aux dix petits nègres d’Agatha Christie mais je n’en dirai pas plus…
La particularité du métrage est de laisser 30 secondes avant le dénouement final pour que VOUS puissiez trouver, non pas l’assassin mais qui est le loup-garou… Donc l’assassin !
Nous retrouvons avec un plaisir non feint, Peter Cushing, que dis-je, l’éternel Peter Cushing ! mais z’aussi Charles Gray, un autre habitué des séries B et Calvin Lockhart, Marlene Clark, Anton Diffring…
Que des acteurs que tout le monde connoit !
Prenez des notes…

partie 1
partie 2
partie 3
partie 4
partie 5
partie 6
partie 7
partie 8
partie 9

The Butcher

En anglais, ça pète la classe !
Bref…

Le boucher
Un film franco-italien réalisé par Claude Chabrol en 1969 et sorti en salles en 1970.
avec
Stéphane Audran

Jean Yanne

et avec
Roger Rudel
William Guérault
Mario Beccaria
Antonio Passalia
Pascal Ferone
et
Les habitants de Trémolat-en-Périgord.


En entendant ouvrir la porte de la chambre avec brusquerie, Hélène s’était levée du divan sur lequel elle reposait ; mais elle vit le marquis et jeta un cri de surprise. Elle était si changée qu’il fallait les yeux d’un père pour la reconnaître. Le soleil des tropiques avait embelli sa blanche figure d’une teinte brune, d’un coloris merveilleux qui lui donnaient une expression de poésie ; et il y respirait un air de grandeur, une fermeté majestueuse, un sentiment profond par lequel l’âme la plus grossière devait être impressionnée.
Balzac


partie 1
partie 2
partie 3
partie 4
partie 5
partie 6
partie 7
partie 8
partie 9

« I have a lot of blood – my blood doesn’t stop flowing. I know about blood. I’ve seen so much blood, blood flowing. … Once, when I was little, I fainted when I saw blood. I noticed the smell of blood – they all smell the same, that of animals and that of men. Some is more red than others, but all have exactly the same smell. »


L’une des plus belle croûte de notre idole !! Tout simplement…

Cobra est un film d’action américain réalisé par George Pan Cosmatos, sorti le 23 mai 1986 aux États-Unis.

Le film sera nominé à 6 reprises aux Razzie Awards 1986, dans les catégories :
Pire acteur pour Sylvester Stallone, pire actrice pour Brigitte Nielsen, pire révélation pour Brian Thompson, pire photographie pour Ric Waite, pire scénario pour Sylvester Stallone, pire second rôle pour Brian Thompson, rien que ça…

– Cobra :  » Eh ! Ordure ! T’es un tireur à la con et j’ai horreur des tireurs à la con ! »

Tout est dans le texte…

La Mercedes de Cobretti appartenait véritablement à Sylvester Stallone et on lui a même volé en 1994…

C’est en surfant sur le net que Sylvester découvre que Cinema Vehicle Services allait revendre la Mercury via une vente aux enchères.
Avec son avocat, Marty Singer, ils ont contacté le shérif local, pour que le lot soit retiré de la vente. Ils réclament la voiture et 3 millions de dollars de dommages et intérêts. En prime, la demande écrite envoyé au shérif débute par le slogan du film: “Le crime est une maladie, voici son remède.” On ne nique pas Sylvester comme ça…

Ici, le film en steamingue…


Le film Le Solitaire de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo, sorti un an plus tard, devait également s’intituler Cobra.

Et pour les fous furieux, ici, la version BD publié en Hongrie…

Et puis z’un jour il y a eu Robocop 3…

Tout commence avec Robocop de Paul Verhoeven (1987).
Un monument !!
Merci Paul (on ne remerciera jamais assez Paul)…
C’était tellement bien qu’il y a eu Robocop 2, mais ce n’est plus Paul qui réalise donc c’est nettement moins bon. Par contre c’est toujours Peter Weller qui fait le robot.
Et puis il y a eu une série télé aussi, toujours sans Paul et sans Peter maintenant, des bandes dessinées (Frank Miller), des jeux vidéos…

Et puis vint le temps de Robocop 3, sans Paul et sans Peter, un chef-d’œuvre de nullité, une croûte comme on les z’adore.
Le bonheur, quoi !

Réalisé par Fred Dekker (encore un grand celui-là), le film est sorti en 1993 et puis c’est tout !
Place à la folie, maintenant, vas-y Murphy, plein la gueule !!

Si tu n’as pas z’envie d’acheter ce chef-d’œuvre ou tout simplement pas les moyens, tu peux essayer en dessous…

Je ne promets rien… Tout change si vite sur internet…
Ici, tu cliques, tu vois le film !
Sachons qu’un remake (du 01, pas du 3…) est là et comme la plupart de ce type de remake, il y a de fortes chances pour que je ne le vois jamais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais… Mais…
Voulez-vous en savoir plus ?
– Oh oui !
– Oh non !

Rambo !

ATTENTION !

Pour des raisons malodorantes, vous ne pourrez pas voir le premier Rambo ici…

Mais, par contre, voici John Rambo :

Cliquez ici pour voir le film !

 

Mais parlons quand même du premier épisode… Rambo : Le dévastateur version Québécoise ou First Blood, version américainoise…

C’est un film d’action américain, on pourrait le classer dans la catégorie drame mais c’est moins vendeur car c’est plus une histoire douloureuse d’un vétéran du Vietnam qui désire se réintégrer dans une société qui le rejette (pour la petite histoire, le personnage devait être joué par Dustin Hoffman qui jugea le scénario trop violent).
Et du coup, y a de l’action parce que Stallone, si tu veux pas qui se réintègre alors que lui, il veut se réintégrer, il t’en fout pleins la gueule !

(avec Brian Dennehy, le méchant shérif qui fait chier Johnny du début jusqu’à la fin du film…)

Ce film est réalisé par Ted Kotcheff et sorti le 22 octobre 1982 aux États-Unis et en France, le 2 mars 1983.
Sylvester est déjà une star (à cause que Rocky…) et il voulait, pour le rôle du colonel Trautman, Kirk Douglas qui, en tant que star lui aussi, exigea que des modifications soient apportées au scénario, Kirk voulait, comme dans le roman de David Morrell, que Rambo meurt à la fin. Mais Sylvester Stallone, la star, avait le dernier mot et refusa de modifier le scénario donc Kirk, il s’est barré et c’est Richard Crenna qui devint, à jamais et pour toujours, le colonel Trautman…

Gros succès, très gros succès !


Et pourtant, il l’ont tourné la fin où le big john y meurt…

Donc, comme le Rambo, il est pas mort et que ça a marché, il y a eu 3 suites…
On passera directement à la dernière qui est la suite logique et géniale de Rambo : le dévastateur, je veux parler de John Rambo
Mais je n’en dirai pas plus…


Voulez-vous en savoir plus ?
– Oui
– Oh oui !
– (Re) oui
– Non

Je suis légende…

Bien avant que Will Smith et ses petits copains massacrent le sujet de façon professionnel, Hollywood donna vie au merveilleux livre de 1954 de Richard Matheson, I am a legend.

Nous sommes en 1964, Vincent Price tient le rôle « légendaire » et le film est réalisé par Ubaldo Ragona, un italien (encore…) qui n’a pas trop fait parlé de lui…
Juste comme ça et rien que pour compléter votre culture déjà débordante, quatre ans plus tard, un certain Romero nous pondra La nuit des morts vivants, librement inspiré du bouquin de Matheson…

Le livre est vraiment superbe, les adaptations cinématographiques n’ont pas encore réussi à transposer l’angoissante oppression que subit le « héros » du livre, l’atmosphère étouffante de fin du monde… Richard Matheson est un génie ! Mais ça, vous le saviez peut-être déjà…

Place au film, petite chose que tu es !



Les z’autre films sont :
The Omega man (1971) et en français Le survivant avec Charleton Heston

I am legend (2007) et en français Je suis une légende avec… l’autre…

(D’ailleurs, on aurait du traduire le livre, non pas par Je suis une légende mais par Je suis légende qui n’est pas tout à fait la même chose…)

Arnold S. voulait jouer ce rôle… Mais z’il ne l’a pas fait…


Voulez-vous en savoir plus ?
– Non
– (Re) non !
– Oh oui !

Quand les sardines attaquent…


Roger Corman produit Piranha en 1978 que réalise Joe Dante pour le bonheur de tous…
Il est vrai que Roger, comme à son habitude, profite du succès du film de Steven, Les dents de la mer (Jaws).
D’ailleurs Joe nous la joue clin d’oeil dès le début du film, une fois l’intro passée.

Une suite verra le jour qui sera la première réalisation de James Cameron, encore plus folle car ce coup-ci, les bébêtes volent…
Merci Roger…

Mais Roger ne s’arrête pas là…
En 1995, il produit un remake de l’original, soit-disant parodique…

Et puis maintenant on va avoir ça…


Mais z’en attendant, voici l’original…

partie 1
partie 2
partie 3
partie 4
partie 5
partie 6
partie 7
partie 8
partie 9
partie 10


Voulez-vous en savoir plus ?
– Non

Le premier film de monsieur Francis Ford Coppola


Roger Corman, grand producteur de croutailles, donna son feu vert au jeune Coppola, alors réalisateur de seconde équipe sur The Young Racers (1963), à utiliser les mêmes décors, l’équipe technique, ainsi que les acteurs Luana Anders, William Campbell et Patrick Magee pour son propre film, tant qu’il réussissait à respecter le planning du film qu’ils étaient en train de tourner, histoire de ne pas avoir trop de frais.
C’est vous dire si l’exercice fut périlleux…

Voici maintenant

Dementia 13


Je crois que le Francis ne le porte pas en grande estime, son premier film…

… Tant pis pour lui !!


Voulez-vous en savoir plus ?
– Oh oui !
– Oh non !

Frank Frazetta (1928-2010)

Hommage…

« Je n’ai jamais lu les livres que j’étais censé illustrer. Je faisais les couvertures comme bon me semblait. Et ça a marché, malgré le fait que je n’avais que faire de ce que les lecteurs pouvaient en penser. Ceux qui achetaient les livres ne se sont jamais plaints, mais si ça se trouve, ils ne les lisaient pas. »

Frank Frazetta

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50



51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65

66

67

68

69

70

71

72

73


Et maintenant, vu qu’il n’a pas fait que l’affiche,
voici

Fire and Ice
Un film réalisé par Ralph Bakshi en 1983…
partie 1
partie 2
partie 3
partie 4
partie 5
partie 6
partie 7
partie 8

« Il est impossible de transposer littéralement ce que fait Frank Frazetta sur pellicule. »

John Milius


74


75

76


77

78

79

80

81

82

Ze Unofficial Frank Frazetta


– Retour à la page d’accueil de ZanyBao