Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Je vous offrirais bien un parachute… si j’étais sûr qu’il ne s’ouvre pas !

Groucho Marx
Publicités

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Un juif et un bossu passent devant une synagogue, le juif dit : « Dans le temps, j’étais juif. » Et le bossu dit : « Dans le temps, j’étais bossu. »

Groucho Marx

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

A propos d’une peinture :

UN HOMME : Un enfant de cinq ans comprendrait ça.

GROUCHO MARX : Vite, allez me chercher un enfant de cinq ans !

 

 

Groucho Marx

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Trois hommes et une femme sont piégés dans un building. Envoyez-leur de l’aide. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, envoyez deux femmes de plus.

Groucho Marx

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

LE COMMANDANT : Un mot de plus et je vous mets aux fers !

GROUCHO : C’est inutile, je frise naturellement.

Groucho Marx

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

J’ai passé un accord avec les mouches. Elles ne s’occupent pas de faire des affaires. Moi, je ne marche pas au plafond.

Groucho Marx

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Tout le monde peut devenir vieux. Il suffit de vivre assez longtemps.

Groucho Marx

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

UN JOURNALISTE : Mais n’est-il pas vrai que vous avez voté en faveur de la prohibition ?

GROUCHO MARX : J’étais soûl, ce jour-là.

 

 

Groucho Marx

 

Quand votre jeune voisine sonne chez vous à minuit parce qu’elle a perdu sa clé, téléphonez-vous au serrurier d’abord ?

GROUCHO MARX

 

Si je devais recommencer ma vie, je ferais les mêmes erreurs… mais plus tôt.

GROUCHO MARX

 

Ma mère adorait les enfants ; elle aurait donné n’importe quoi pour que j’en sois un.

GROUCHO MARX

 

Toute femme ayant le choix entre un emploi à l’extérieur et le ménage est folle à lier si elle ne se jette pas sur l’emploi.

GROUCHO MARX

 

L’enfer ne contient pas plus de furie qu’une femme dédaignée.

GROUCHO MARX

 

Je suis né très jeune.

GROUCHO MARX

 

Le meilleur moyen d’éviter la chute des cheveux, c’est de faire un pas de côté.

GROUCHO MARX

 

Parti de rien, je suis arrivé à pas grand chose.

GROUCHO MARX

 

Jamais je ne voudrais faire partie d’un club qui accepterait de m’avoir pour membre.

GROUCHO MARX

 

Vous êtes une des plus belles femmes que j’ai jamais vues. Ce qui ne prouve rien d’ailleurs. C’est seulement par comparaison !

GROUCHO MARX

J’ai passé une excellente soirée… mais ça n’était pas celle-ci.

GROUCHO MARX

 

 

La plupart des jeunes femmes sont rebutées par des avances trop précises. Sinon, c’est que je manque réellement de chance.

GROUCHO MARX

 

Je vous céderais bien ma place, mais elle est occupée.

GROUCHO MARX

 

En médecine, la mode change aussi souvent qu’en haute couture. Le médicament miracle d’aujourd’hui sera le poison mortel de demain.

GROUCHO MARX

 

En regardant les gens marcher dans la rue, on apprend à distinguer les hommes des femmes : les têtes qui se tournent vers toutes les vitrines des magasins sont celles des femmes. Il existe d’autres moyens de vérification.

GROUCHO MARX

 

La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes.

GROUCHO MARX

 

Le saumon vit dans des boîtes en fer-blanc, d’où il ne sort que le dimanche soir quand des amis arrivent à l’improviste.

GROUCHO MARX

 

Il est difficile d’avoir tort quand on a fait soi-même les questions et les réponses.

GROUCHO MARX

 

L’homme s’est montré particulièrement astucieux en refilant le travail ménager à la femelle. Ce n’est pas que le travail soit dur mais que c’est monotone et ennuyeux !

GROUCHO MARX


Il y a tellement de choses plus importantes dans la vie que l’argent, mais il faut tellement d’argent pour les acquérir.

GROUCHO MARX


– L’âge n’est pas un sujet intéressant. Tout le monde peut vieillir. La seule chose à faire est de vivre assez longtemps.

GROUCHO MARX

GROUCHO MARX

– Les gens qui vous parlent du bon vieux temps ont généralement dépassé la cinquantaine.

GROUCHO MARX

– Faire l’amour à sa femme, c’est comme tirer un canard endormi.

GROUCHO MARX

– Si vous avez du talent, il se montrera un jour ou l’autre : rien ne sert de cacher la lumière sous un abat-jour.

GROUCHO MARX

– Je n’oublie jamais un visage, mais pour vous, je ferai une exception.