VRAC SPÉCIAL « Bon appétit !! » LE RETOUR

Lire la suite

Publicités

VRAC à OUT !! VRAC à OUT 2017 !!

Lire la suite

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

L’anonymat me manque.

Barack Obama

Le VRAC du lundi 07 août 2017, 15h39…

Lire la suite

VRAC SPÉCIAL « Bon appétit !! »

Lire la suite

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Ray Bradbury a refaçonné notre culture et élargi notre monde.

Barack Obama

Juin 2017 fait parti maintenant du passé… Passons donc… Et VRAC !!

Lire la suite

Les photos officielles de nos présidents…

Avant l’avènement de la photographie, les rois avaient droit à leur portraits z’officiels z’aussi comme l’atteste cette représentation de Louis, quatorzième du nom…

Lire la suite

Parce qu’il a été et resta notre chef à tous, voici l’album souvenir n°6

François Hollande

Président de la république

06 mai 2012 – 14 mai 2017

Lire la suite

La République en VRAC !!

Lire la suite

Image

L’image du jour !!

Pharaon Macron… Premier jour de règne… En vrac !!

Ça… C’était hier… Ou avant-hier…

Ce qui est cruel avec l’idée de « premier jour de règne », c’est que, dans 99% des cas, cela signifie qu’il y a aussi un « dernier jour de règne »… L’un est heureux comme une puce, l’autre a un goût amer dans la bouche…

Lire la suite

BARACK MACRON !!

Silvio Berlusconi, un grand professionnel de la politique, envoie un message fort à ses collègues : CHOYONS NOS MOUTONS…

BADABOUM ! Encore du vrac… Mais moins gros, juste un petit vrac comme ça, en passant…

Lire la suite

Et pendant que le Trump fait le sale boulot, y en a qui se la coule douce…

B. Scott…

Image

Putain !! C’est le bordel chez les lecteurs de lefigaro.fr… Ça va s’engueuler dans les chaumières ce soir…

VRAC ACTU (du moment…)

Lire la suite

Séquence souvenirs…

Mister Barack Obama, ex-Président des z’Etats z’Unis d’Amériques…

Lire la suite

Merde !!

Et je vais vous dire comment les choses se présentent…

Si seulement les femmes du monde entier pouvaient prendre le pouvoir…

Lire la suite

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Quelquefois, les meilleurs perdent . Bravo mon amour, je suis fière de toi.

Carla Bruni Sarkozy

(source)

Sarkozy… Sarkozy… Ce nom me dit quelque chose…

Nicolas Sarkozy

28 janvier 1955 – 20 novembre 2016

Merci Nicolas… Rentres bien et la bise à Carla…

Et VRAC !! Premier tour des primaires de la droite et du centre…

Dire « premier tour des primaires de la droite et du centre » m’épuise déjà…

Lire la suite

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Moi, j’essaie de faire une campagne lucide, d’écouter ce que les gens disent.

Qu’est-ce qu’ils disent les gens ?

« Vous, à la télévision, à la radio, vous les politiques, ne parlez pas de la vie telle qu’on la vit, on n’en peut plus. »

Les Gens

(par Nicolas Sarkozy)

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Moi, je suis assez proche d’Hillary Clinton avec qui j’ai eu la chance de travailler, que je connais très bien, que j’ai revue encore il y a peu de temps…

Nicolas Sarkozy

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zapostroff

Mon électorat est populaire, ce sont des ploucs…

Nicolas Sarkozy

(sources OBS)

Des bas, des z’ébats, des débats…

Lire la suite

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

J’étais enchaînée à un arbre au fin fond de la jungle amazonienne. Mes ravisseurs et moi avons entendu la voix de Nicolas Sarkozy, au travers d’une radio rafistolée qui pendait à la branche d’un arbre. J’ai vu la peur se dessiner sur le visage de mes geôliers, sous l’effet de la force des mots que ce jeune président de la France, Nicolas Sarkozy, leur adressait.

Ingrid Betancourt

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

C’est pas « passe moi la salade, j’t’envoie la rhubarbe »…

Nicolas Sarkozy

L’art du raccourci…

Les Bons Maux… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Pardon de cette image mais quand on consulte des images de pédophilie, on est un pédophile, quand on consulte des images de djihadistes on est un djihadiste, à moins de démontrer qu’on est un professeur qui fait des recherches…

Nicolas Sarkozy

(Nico, si tu nous z’entends, ne peut-on pas être professeur qui fait des recherches et pédophile, professeur qui fait des recherches et djihadiste ?)

Même pas peur, mon cul !!

C’est beau et c’est important de communier tous ensemble…

Mais…

Lire la suite

L’édito par Riss…

Charlie Hebdo n°1214…

DEBAT A DEUX BALLES

Peut-on encore débattre en France ? Le magazine Marianne avait organisé mardi 20 octobre 2015 à la Mutualité un débat pour débattre du débat. Au bout de quelques minutes, on comprenait que la question qui sous-tendait cette causerie n’était « Peut-on encore débattre en France ? », mais plutôt « Peut-on encore débattre en France de l’identité nationale ? ». Car c’est aujourd’hui le seul débat qui agite les esprits, bien plus que celui sur le réchauffement climatique, la tyrannie de l’économie ou la disparition de la vie privée sur le Net. Plus le chaos s’installe autour de nous, plus notre vision du monde se réduit au petit trou de balle de notre identité nationale.

Mais soyez prudent. Si vous refusez le débat sur l’identité nationale, vous risquez d’être traité de stalinien. Il est cependant légitime de s’interroger pour comprendre comment cette question est arrivée dans le débat public. Tout a commencé sous la présidence de Nicolas Sarkozy, qui eut l’idée funeste de lancer un prétendu « grand débat national sur l’identité française ». L’identité française n’était jusqu’alors qu’une obsession propre à l’extrême droite, comme au Club de l’Horloge, qui inventa le concept de « préférence nationale » au début des années 1980. Aujourd’hui, c’est toute la France qui en a la tête farcie. Quand un président de la République française a pour conseiller une figure de l’extrême droite comme Patrick Buisson, tout devient clair.

Ce qui est sidérant, c’est que personne ne s’inquiète de ça, et tout le monde – journalistes, intellectuels, universitaires – se jette sur ce débat comme un clébard sur sa gamelle pour manger la pâtée qu’on vient de lui mettre sous le nez, sans se poser de questions.

Cela ne signifie pas que l’identité française ne doive pas faire l’objet de réflexions. Ernest Renan ou Fernand Braudel s’y sont risqués. Mais c’étaient des historiens, pas des politiques. Fallait-il sortir cette question de la recherche universitaire pour en faire un débat politique et la jeter en pâture aux foules surexcitées ? C’est ce que fit l’irresponsable Sarkozy. On peut réfléchir sur la question de l’identité française, mais la transformer en enjeu politique, c’est comme appuyer sur le bouton rouge de la bombe atomique. De ce point de vue, le Club de l’Horloge a gagné. L’extrême droite a remporté une belle victoire, avec la complicité d’idiots utiles comme Sarkozy.

Les conséquences de l’inconséquence de Sarkozy furent illustrées par les réunions sur ce thème que l’UMP organisa avec ses militants. Ce qui se présentait comme un débat fut en réalité un déferlement de racisme, de xénophobie, affolant certains responsables de l’UMP qui préconisèrent de mettre fin au plus vite à ces réunions.

Le cirque médiatique consacra aussi à cette « question importante » d’innombrables plateaux télé où les invités devaient régler le problème de l’identité française en 45 minutes montre en main. Il faut parfois des années de psychanalyse à un patient pour comprendre qui il est, alors qu’à la télévision trois quarts d’heure doivent suffire pour définir l’identité d’un pays de 66 millions d’habitants. A la télé, tout doit être aussi simple qu’une télécommande.

Car beaucoup cherchent à trouver les critères de l’identité française, comme le Saint Graal qui redonnera vie à la France éternelle de Clovis et de Godefroy de Bouillon. Pour eux, l’identité française est remise en cause par une immigration incontrôlée d’où surgirait une jeunesse qui défie le République en se jetant dans les bras du radicalisme religieux. A qui la faute ? A la République ? A l’école ? Aux institutions ? A vous ? A moi ? A votre cocker ? A tout le monde ? C’est ce que pensent certains. On les appelle les « déclinantes ». Ils parlent de la République comme si son sort devait être encore décidé au Casino de Vichy par 569 voix contre 80 *.

Les obsédés de l’identité française croient qu’il suffit d’apprendre aux gosses La Marseillaise, de leur lire Péguy pour en faire de bons français et les empêcher de devenir des islamistes. Eh bien, non. Ces jeunes radicalisés sont aussi majeurs et vaccinés. Ils ont fait un choix. Un choix que d’autres gars de leur âge et de leur condition sociale n’ont pas suivi, ce qui montre que ce n’est pas une fatalité, et que ceux qui vont dans cette direction ne sont pas des victimes. Ils ont fait le choix d’écouter des imams radicaux recruteurs, le choix de leur faire confiance, le choix de partir au Moyen-Orien combattre les mécréants. Et le choix de revenir en France pour tirer à la kalachnikov sur les chiens d’infidèles. La République a en face d’elle un mouvement politico-religieux qui prétend se substituer à elle. Un système où la religion remplace la politique, où le pluralisme des idées est remplacé par un seul dieu et un seul prophète. La République est victime d’une idéologie totalitaire qui veut sa peau. Depuis quand les victimes sont-elles responsables de leurs conditions de victimes, et les tueurs innocents de leurs crimes ? Un beau débat en perspective.

charliehebdo.fr

Allez !! On se la refait en live !!

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Je voudrais leur dire qu’on a reçu le coup de pied au derrière mais que c’est pas parce que vous voulez renverser la table que vous descendez de la voiture dont vous vous abstenez de choisir le chauffeur.

Nicolas Sarkozy

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Un chef c’est fait pour cheffer.

Jacques Chirac

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Bien sûr que je suis de gauche, je mange de la choucroute et je bois de la bière.

Jacques Chirac

A ACHETER DE TOUTE URGENCE !!

Les Bons Maux de Monsieur Zlatko Zapostroff

En France, la parole raciste a été largement libérée par Sarkozy et son débat sur l’identité nationale. Lorsque la plus haute autorité de l’État s’adresse aux cons et aux salauds en leur disant : « lâchez-vous, les gars », que croyez-vous que font les cons et les salauds ? Ils se mettent à dire publiquement ce qu’ils se contentaient, jusque-là, de beugler à la fin des repas de famille trop arrosés.

Charb

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Allons boire à nos femmes, à nos chevaux et à ceux qui les montent.

Jacques Chirac

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zapostroff

A l’UMP, tous des cons.

Nicolas Sarkozy

Les Bons Maux… d’une autre dimension…

… de Monsieur Zapostroff

Voter pour le FN au premier tour, c’est faire gagner la gauche au second. C’est le FNPS! Voter pour l’UMP n’a jamais en revanche fait gagner la gauche. Voter FN, si.

Nicolas Sarkozy

Image

Libé et ses jeux de mots…

Quand Sarkozy s’incruste, les z’internets se lâchent ! 2, LE RETOUR

Lire la suite

Bonne Année les filles !!

Lire la suite

Rat sans blé…

Les Bons Maux…

… de Monsieur Zapostroff

Hollande n’est qu’un amateur.

Nicolas Sarkozy