Les Bons Maux…

… de Monsieur Zlatko Zapostroff

Dans notre culture judéo-chrétienne, la femme doit ménager. Or formuler ce dont on a envie sous-entend que le partenaire n’est pas satisfaisant. Ça touche à la performance et on a peur de blesser, de créer des crispations. Cela explique que les femmes simulent. On craint aussi de modifier notre image. Que va-t-il penser si j’ai envie d’ébats plus « sauvages » ? On passerait de madone à femme libérée, et, pour certaines, ça ne se fait pas. C’est souvent le cas chez les femmes qui deviennent mamans.

Valérie Doyen

Publicités

Laisser un ZanyCommentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s