Evil Dead 2013 : une merde !! Et une de plus…

Et pourtant, les z’amateurs du genre chez ZanyBao étaient sur leur 31 pour vivre, que dis-je, pour survivre au soit-disant moment de terreur annoncé…

A part quelques z’effets gores, Cédric, Enki et moi-même n’avons pas vu ce que criaient hauts et forts les Sam Raimi, Bruce Campbell, Robert G. Tapert et Fede Alvarez :

« LE FILM LE PLUS TERRIFIANT QUE VOUS AYEZ JAMAIS VU« 

ou

« VIVEZ L’EXPERIENCE CINEMATOGRAPHIQUE LA PLUS TERRIFIANTE« …

(lu sur les z’affiches du film…)

Scénario creux, personnages insipides, j’vous raconte pas les dialogues, réalisation fadasse, rien ne nous z’aura été épargné, rien !

L’art du remake n’est pas chose simple…

La mayonnaise ne prend jamais dans ce film, jamais. Ils z’ont voulu nous la faire sérieux et réaliste, pourquoi pas. C’est une façon comme une autre de se démarquer des films originaux, je parle d’Evil Dead de 1981 et d’Evil Dead de 1987… Mais encore faut-il avoir quelque chose à raconter car dans cette version 2013, le ridicule est LE fil conducteur du métrage. De la lecture de l’incantation en passant par le viol, si on peut appeler ça un viol, jusqu’aux possessions toutes pareilles et sans surprises, tout est d’une bêtise crasse. On peut même dire que le film est ennuyeux voir très z’ennuyeux…

Ceci dit, le plus z’inquiétant, pour moi, n’est pas dans le film…

Que les producteurs et compagnie nous fassent de la merde et qu’ils z’essayent de nous la vendre comme le film qui fait plus peur que la peur, j’ai envie de dire que c’est navrant mais que je comprends…

Mais, par contre, que Mad Movies, le mag « le plus fort du cinéma », le mag référence pour ce genre cinématographique écrive ceci sous la plume de Laurent Duroche, me rend perplexe  :

« Réussissant presque à s’affranchir des canons horrifiques modernes pour rester constamment fidèle à ses origines, Evil Dead 2013 devrait marquer, du moins on l’espère, une date importante pour le cinéma d’horreur. Si le film remporte le succès escompté, il prouvera peut-être aux studios qu’il est possible de vendre au public des longs-métrages à la fois commerciaux et sans concession, où la sueur des artisans dévoués offre un impact plus saisissant et gratifiant qu’une pauvre giclure de sang en image de synthèse, et où un minimum d’empathie pour les personnages se révèle plus fédérateur qu’un cynisme complice désamorçant les émotions que, pourtant, de telles œuvres sont censées susciter. Non, le Evil Dead nouveau n’est pas l’équivalent de la baffe infligée par Raimi aux spectateurs médusés du début des années 80 (comment aurait-il pu l’être ? Les temps ont changé…). Il est en revanche le digne descendant parce qu’il rappelle qu’un film d’horreur doit être traité comme n’importe quel autre film : avec du talent, de l’audace, de la sincérité, et de l’amour. Beaucoup d’amour. »

Et ce n’est qu’un extrait…

Une fois de plus (et ça commence à devenir une habitude, The Hobbit, Prometheus pour ne citer que ces deux-là…), nous sommes en désaccord profond avec ce type de critique, si on peut encore appeler ça une critique…

Critique qui met sur un « pied d’Estelle » un film qui ne le mérite absolument pas !!

Du jamais vu dans z’un film d’horreur : alors qu’on ne s’y attend absolument pas, un reflet maléfique de la jolie jeune fille apparaît dans le miroir de la salle de bain… Oooh ! Terrible ! J’en tremble encore…

Je me demande, par moment, si Mad Movies ne cherche pas un peu trop à fidéliser le jeune boutonneux sans cervelle. Ou s’il ne sont pas obligé par ceux qui les payent d’être plus gentils… Je trouve ce virage dangereux… On devrait mettre un panneau…

Que l’on ne soit pas toujours d’accord, c’est normal… Mais là !! Non mais là !!! J’ai la mâchoire qui se décroche à chaque fois que je lis ce genre d’article débile et débilisant… Pourquoi je dis ça ?

Et bien parce que j’ai un mal fou à me persuader que des « professionnels » puissent dire ou écrire cela en croyant réellement à ce qu’ils z’avancent…

Hé ! Les gars, c’est MAD MOVIES !! Pas Première !!!

Tous les films ne sont pas bons, beaux et bien faits!!

En parlant de Première

C’est comme lorsque la Mad-Team choisit de mettre en une de couverture une photo du Amazing Spiderman (n°253), film pourtant pas mad du tout… Si… Peut-être par sa profonde nullité… Enfin, de là à le mettre en une…

Nous ne sommes pas dupes…

On se doute bien que c’est plus vendeur, auprès d’un large public, que le portrait d’un zomblard du remake du Zombie de Romero (n°165), par exemple…

Remake, soit dit en passant, vraiment réussi pour le coup…

Bref !!

Encore un extrait de la merveilleuse analyse du Evil Dead nouveau :

« L’enfer est prêt à se déchaîner, nous entrainant dans l’une des (la ?) virées les plus cauchemardesques que Hollywood nous ait offertes depuis des lustres. Ouf ! Evil Dead is back ! »

Evil Dead is back ! Avons-nous vu le même film ?

J’ai eu plutôt l’impression de voir Souviens-toi l’été dernier avec du sang… Du coup, interdit au moins de 16 ans, à cause qu’il y a beaucoup de sang et puis quand c’est interdit au moins de 16 ans, c’est que ça fait super peur… Et ça, c’est aussi un bel argument de vente, ne trouvez-vous pas ?

Petite parenthèse : Il fut un temps où les moins de 16 ans l’avaient vraiment dans l’os, si l’exploitant de salle faisait son boulot… Mais, de nos jours et même si l’exploitant fait son boulot, le moins de 16 pourra toujours voir le film… Fin de la petite parenthèse.

Comme si la nouveauté résidait dans le fait de mettre plus de gore qu’à l’accoutumé, histoire de faire peur à la nouvelle génération gavée de Spiderman, Avengers, Saw, Paranormal activity et autres bouses du même genre…

Il est vrai que dans la salle où l’on subissait le film, des djeuns, au fond, riaient jaune et avaient l’air de souffrir à chaque fois que le sang coulait… Mais vu la tronche des jeunes en question et le niveau intellectuel du groupe, on peut affirmer sans se tromper, qu’ils découvraient ce à quoi pouvait ressembler un film gore…

L’exorciste ou Scary movie… J’ai un doute…

Vous z’allez me dire que c’est l’avis d’un seul critique, que peut-être que les z’autres ne sont pas d’accord avec lui…

Allez-z’y, dites-le…

Page 25, toujours dans ce numéro 262 de Mad Movies, on peut aussi lire ceci :

« Inventif, terrifiant, intense, gore au-delà du raisonnable… Vous rêviez de voir Evil Dead 4 ? Ne rêvez plus. », dixit Alexandre Poncet, autre critique du magazine en question…

ON CROIT REVER, GORE AU-DELA DU RAISONNABLE…

Peut-être pour un public non averti… Un public qui ne connait pas les Evil Dead originaux et qui ne connait pas Brain Dead, Re-Animator et j’en passe… Citons aussi le Piranha 3D pour ne pas faire trop old school avec mes films des z’années 80, 90… Le magazine Mad Movies ne devrait-il pas éduquer ce public néophyte plutôt que de lui raconter des conneries ? Ce remake est un film de commerçants avec pour seul et unique but, gagner de l’argent. Ni plus, ni moins et Mad, mon cher Mad, tu cautionnes ça ?!

Personnellement, le seul point positif que j’ai trouvé dans ce remake raté, c’est qu’il m’a donné une furieuse envie de revoir la trilogie originale… Quel talent !!

Ash revient !!!!!!!!!!

A lire sur le sujet :

Remake d’Evil Dead… (ZanyBao)

Moment de cinéma : spécial Evil Dead 2013 (ZanyBao)

Son nom est Campbell, Bruce Campbell (ZanybArchives)

Voulez-vous vivre une autre incompréhension entre le mag Mad Movies et nous ?

Oh oui !!!

4 commentaires sur “Evil Dead 2013 : une merde !! Et une de plus…

  1. Le seul que j’ai aimer moi, c’est le tout premier des années 80, qui me semblait, plus sérieux, plus réaliste, mieux orchestré avec du classique ou synthé, plusieurs démons et non pas un seul, et pour une fois, un mec en guise de personnage principal (ça change de la blondasse à gros seins) qui ressort couvert de sang dans une fin aussi inattendue que surprenante.

    Quand au 2 et le 3, c’est bien, si on veut profondément déconner sur l’horreur, mais sans plus.

    Et le dernier, cette merde, juste un produit commercial pour exciter des djeuns d’aujourd’hui complètements cons, qui ont la fâcheuse tendance à délirer sur des films d’horreur débiles ou rien de sérieux et réaliste ne ressort (tout comme leur cerveau étroit, d’ailleurs). Ah la la… Nouvelle génération de merde.

    C’est comme le tout premier massacre à la tronçonneuse qui était plus réaliste, au point même qu’on avait l’impression de vraiment voir des gens crever tel les scènes trash d’un authentique snuff movie. A côté, on matte le tout dernier, c’est à en chialer tellement c’est nase et pas réaliste du tout. Mais c’est que de nos jours, les gens aiment la merde, sont abrutis par la merde, et de ce fait on des idées de merde et une inspiration de merde. Il faudrait une sorte de messie qui aurait l’idée de s’inspirer des anciens, pour rediriger le peuple abruti d’aujourd’hui, vers un monde audiovisuel, ou tout est plus réaliste et logique. Des films, comme à cette fameuse époque des 70 – 80, ou l’on pouvait croire en ce que l’on voyait, même dans de pures fiction, tellement tout était bien monté. Musique, scénarios, choix de banals acteurs sans clichés de jeunesse, mode ou tendance, etc… Oui parce que les personnages dans le premier, semblaient être des gens très simples esthétiquement et dans la tenue, ce qui est un plus positif pour ne pas se tenir à des cliché de homme/femme parfait(te). Chose que l’on ne voit quasiment plus dans les films d’aujourd’hui, ou il faut avoir la gueule et l’allure pour être sélectionné en tant qu’acteur principal d’une oeuvre cinématographique quelconque. Alors que dans la réalité, c’est pas comme ça. En vrai, le malheur peut s’abattre sur n’importe qui. C’est pourquoi je trouve, qu’il est important de citer ce genre de détails, que l’on a tendance à oublier. Ce genre de détails qui font qu’à l’époque les choses étaient représentés comme moins connes, comparé au monde d’aujourd’hui.

    • Anyone !! Quelle tirade !
      Et je suis d’accord avec toi (mais, ça, je pense que tu l’avais compris). Je mettrai juste un bémol, histoire de ne pas passer que pour des vieux cons qui pensent toujours que c’était mieux avant… J’étais allé voir ce Evil Dead avec deux djeuns de 25 ans environ justement et ils z’ont détesté ce film, tout comme nous… Il y a donc des djeuns qui n’en veulent !! Il ne faut pas désespérer !!

Laisser un ZanyCommentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s